Retour

Sylvie Galle

Hydrologue


Zone(s) géographique(s) :

L’Afrique de l’Ouest et plus particulièrement le Bénin.


Mon parcours :

J’ai effectué un master de Sciences Physiques à l’université Paris Sud, puis une thèse sur l’estimation de la durée d’insolation en France, avant de me consacrer à l’hydrologie et à l’observation des paramètres clés du cycle hydrologique.
J’ai d’abord estimé les possibilités des micro-ondes pour mesurer l’humidité des sols en France, à l’IRSTEA. Puis je suis entrée à l’IRD et depuis je travaille sur l’impact hydrologique du changement climatique en Afrique de l’Ouest. J’ai été affectée 4 ans au Niger et 3 ans au Bénin. Actuellement je suis responsable de l’observatoire hydro-météorologique AMMA-CATCH, qui vise à documenter sur le long terme (20 ans si possible) les évolutions climatiques, hydrologiques et écologiques en Afrique de l’Ouest.


 

Mon sujet d’étude :

Mon thème de recherche est l’évaluation des termes du bilan hydrologique, en combinant les mesures et la modélisation.


A propos de moi...

Pour quelle(s) raison(s) ai-je choisi ce métier ?

J’ai choisi ce métier pour étudier la nature. Je pense que l’homme doit être respectueux du milieu dans lequel il vit, et, pour y arriver, on doit mieux comprendre son fonctionnement.

 

J’aime / Je n’aime pas :

Ce que j’aime, c’est la liberté de choisir son sujet de recherche, c’est travailler en équipe. Ce que je trouve passionnant, c’est que plus on creuse, plus on s’aperçoit que c’est compliqué ou plutôt inattendu. Il ne faut pas rester sur des idées reçues. Par exemple, il pleut moins mais il y a plus d’inondations. Pourquoi ?

Ce que je n’aime pas c’est le coté administratif. On passe de plus en plus de temps à justifier ses activités.

 

Qu’est-ce que je fais quand je ne cherche pas ?

Je me consacre à ma famille, je me promène en montagne avec mes amis, je lis, je vais au cinéma.

 

Si j'étais quelqu'un ou quelque chose d'autre ?

Dans une autre vie, je suis une voyageuse qui fait le tour du monde en bateau.

 

Un signe distinctif :

Première femme chercheur en hydrologie à l’IRD.

Posez
vos questions !


Pourquoi les pluies deviennent-elles de plus en plus rares avec l'extension de la sécheresse?

Sylvie Galle

25/03/2016

La sécheresse correspond à un manque de pluie sur une période suffisamment longue pour avoir des impacts sur l'environnement. La sécheresse n'est pas définie de façon absolue, mais relative. Ainsi, on peut avoir une sécheresse en zone aride, si la pluviométrie diminue et que la végétation en souffre.

La sécheresse peut se manifester de deux manières différentes : des pluies moins fréquentes ou moins abondantes. En Afrique, on observe que les pluies sont plus rares mais, en même temps, plus intenses. Cette intensification peut s'expliquer par l'élévation de la température qui, à son tour, augmente la quantité d’eau stockée dans l'atmosphère sous forme de vapeur (il s'agit de la relation dite "de Clausius Clapeyron"). Observations et modèles suggèrent que cette quantité augmente en moyenne de 7 % par °C, renforçant l'intensité des pluies.


La sécheresse a-t-elle un rapport avec le changement climatique ?

Sylvie Galle

23/10/2015

Il est difficile de répondre avec certitude à cette question. Aux échelles annuelles, l'ensemble des modèles de prédiction du climat montrent que le changement climatique conduit à une intensification des phénomènes extrêmes : par exemple, des épisodes pluvieux de plus en plus violents, mais aussi de plus en plus rares et entrecoupés de périodes de sécheresse plus longues et plus sévères.
Mais si on pense à la longue sécheresse qui a affecté le Sahel pendant presque 25 ans entre 1970-1995, il est difficile de l'attribuer, dans l'état actuel des connaissances, au changement climatique, car nous manquons de recul sur les périodes longues. On ne sait donc pas si elle était due au caractère naturellement très variable de la pluviométrie au Sahel, ou bien si ces années sèches consécutives étaient une conséquence de modifications atmosphériques globales.

Dans le cadre de notre site, nous utilisons des cookies.
En poursuivant la navigation, vous acceptez notre politique des cookies.