Retour

Impact des changements climatiques sur les océans ?

Ali, Maroc

02/06/2016


Impact des changements climatiques sur les océans ?

Bernard Bourlès

27/05/2016

L'océan lui-même se réchauffe en conséquence de l'augmentation de l'effet de serre. Cette élévation des températures s'observe non seulement dans les couches superficielles, mais aussi (ce qu'attestent des études récentes) aux grandes profondeurs (plusieurs centaines de mètres). Cela a de multiples conséquences:

  • L'océan contribue à limiter le réchauffement car il absorbe une grande partie du CO2 émis dans l'atmosphère. Or, plus les eaux sont chaudes, moins elles absorbent les gaz contenus dans l'atmosphère. Donc le pouvoir de régulation de l'océan est de plus en plus réduit...
  • Le réchauffement des eaux de surface augmente l'évaporation, et donc la vapeur d'eau contenue dans l'atmosphère, une des composantes essentielles de l'effet de serre. La quantification de cet effet est un sujet prioritaire pour les scientifiques, car les nuages ont aussi un pouvoir réfléchissant et leur dynamique est très complexe.
  • Le réchauffement de l'océan peut aussi intensifier les évènements extrêmes, tels les cyclones et les dépressions atmosphériques, dont l'énergie est alimentée par le contenu thermique des eaux. 
  • L'océan s'acidifie du fait de l'augmentation de la concentration en CO2 dans l'atmosphère, ce qui a des conséquences considérables sur la vie marine, en limitant la calcification d'organismes vivants (coraux, mollusques, zooplancton...).
  • De même que pour le CO2, l’absorption de l'oxygène atmosphérique par les océans décroît avec l'élévation de la température de l'eau. La vie marine est ainsi asphyxiée, ce qui est déjà observé dans de nombreuses régions océaniques.
  • Le volume de l'océan augmente sous l'effet de la dilatation, et donc le niveau de la mer s'élève (cet effet s'ajoute aux conséquences de la fonte des glaces continentales).
  • Enfin, les banquises des régions polaires fondent. Or, ces glaces réfléchissent le rayonnement solaire. Leur absence contribue à accroître le réchauffement des océans des hautes latitudes.
Dans le cadre de notre site, nous utilisons des cookies.
En poursuivant la navigation, vous acceptez notre politique des cookies.